Le ministère de l’Intérieur signe un accord avec l’Institut indien de numérotation des Marocains, parrainé par la Banque mondiale

Date:

Le gouvernement poursuit ses préparatifs pour lancer le « registre national unifié », qui vise à améliorer l’accès aux programmes sociaux, et a été parmi les sujets soulevés par le roi Mohammed VI dans ses dix derniers discours, où il a déclaré: « La question est liée à un registre national d’enregistrement des familles afin de bénéficier des programmes de soutien social; à condition que Elle détermine celles qu’elle mérite, en adoptant des critères précis et objectifs, et en utilisant des technologies modernes. »

Le ministère de l’Intérieur devrait signer un accord avec l’Institut international des technologies de l’information de l’Inde, permettant au Maroc d’utiliser les dernières technologies de l’Institut et de la banque pour l’identification numérique. Il s’agit d’un accord qui culmine dans la coopération et la coordination actives de l’initiative ID4D de la Banque mondiale, qui permettra au Maroc de mettre en œuvre des mesures technologiques innovantes pour améliorer les avantages des programmes sociaux, en particulier pour les pauvres et les groupes les plus attentionnés.

Il est prévu que le registre social, dont la préparation vient de le lancer dans le cadre d’une réforme complète et progressive du fonds de compensation, constituera une base de données complète qui permettra l’unification des informations sociales et économiques pour les citoyens et les familles afin de donner une vision claire des groupes vulnérables et pauvres, afin de mieux les cibler et de renforcer la cohérence entre ces programmes, ce qui permettra De la conception et de la mise en œuvre de programmes sociaux plus justes, transparents et efficaces.

L’accord sera signé en marge de la visite qui a débuté lundi par Farid Belhadj, vice-président de la Banque mondiale pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, qui est sa première visite à Rabat après sa nomination à son poste début juillet dernier, et le Premier ministre et un certain nombre de ministres se rencontreront.

Belhaj devrait également rencontrer, pendant les trois jours à Rabat, un certain nombre de responsables nationaux et locaux, des représentants du secteur privé et des jeunes et jeunes entrepreneurs, car la visite vise à réaffirmer l’engagement du Groupe de la Banque mondiale à aider le Maroc et à continuer de renforcer le partenariat. Exister entre eux, et confirmer les domaines de travail prioritaires dans le cadre du partenariat stratégique attendu.

Les discussions de Belhadj, qui a été directeur du bureau de la Banque mondiale au Maroc entre 2002 et 2007, se concentreront sur la nécessité d’investir dans les personnes et les technologies innovantes, ainsi que dans les infrastructures, car elles sont toutes des voies vers une croissance inclusive et pour préparer les Marocains à entrer dans le monde en évolution rapide de demain. Dans un communiqué publié en marge de la visite, la Banque mondiale a déclaré qu’elle soutiendrait le Maroc, l’un des premiers pays à adopter le projet de capital humain, dans ses efforts pour prioriser ses investissements dans les domaines du développement de la petite enfance, améliorer la qualité de l’éducation et élargir l’accès aux services et programmes de soins de santé. Protection sociale active.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Share post: