Agadir accueille le Colloque international sur la langue arabe en Afrique subsaharienne

Date:

La Rédaction

Sur le thème « Les Arabophones en Afrique subsaharienne, entre revendications identitaires et questions d’actualité », la ville d’Agadir accueille, du 24 au 26 février, à l’initiative de l’Université Ibn Zohr, de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines le Colloque international sur la langue arabe en Afrique subsaharien.

Cet événement scientifique est initié dans le cadre de l’ouverture de la Faculté et de l’université sur leur environnement régional et international. Ce colloque a pour objectif «  de contribuer au renforcement de la coopération Sud-Sud prônée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en tant que choix judicieux pour le développement des pays de la région, indiquent les organisateurs dans un communiqué.

Cette rencontre se veut également une initiative pour accompagner le partenariat maroco-africain dans ses dimensions économiques et sociales, via un effort scientifique et académique qui contribue à poser les bases d’études africaines et de consolider les connaissances à même de favoriser une compréhension plus profonde de l’Afrique et de ses sociétés, soulignent les organisateurs. Ce colloque verra la participation de 20 pays, notamment de l’Afrique subsaharienne, ainsi que des chercheurs de pays arabes, d’universités nationales, et d’établissement universitaires et de centres de recherche africains et internationaux, « pour célébrer la culture arabo-islamique en Afrique subsaharienne, et débattre des questions de la langue et de la culture arabes dans cette région », relève le communiqué. Le colloque aspire à jeter les jalons d’un partenariat scientifique efficace et utile entre l’Université Ibn Zohr, la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines d’Agadir et les établissements universitaires et académiques représentées à cette rencontre. Il se propose, de même, de discuter de l’opportunité de créer un espace de réflexion entre intellectuels et chercheurs d’Afrique subsaharienne dans la perspective de renforcer le partenariat entre les institutions scientifiques au service des chercheurs et académiciens africains et d’élargir l’offre scientifiques au profit des étudiants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Share post:

Popular