Agadir : colloque international sur la « Gouvernance des migrations mixtes et développement territorial en Afrique »

Date:

Halimi Abdallah (halimipress@gmail.com)

En partenariat avec le Conseil Régional Souss Massa, le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) et l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM-Rabat), l’Observatoire Régional des Migrations Espaces et Sociétés (ORMES), UIZ, organise le 10 et 11 mai 2022, à la Cité d’Innovation, une rencontre autour de la « Gouvernance des migrations mixtes et développement territorial en Afrique ».

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du projet de la Stratégie pour la gouvernance des migrations et la création d’un Centre régional polyvalent d’orientation et d’accompagnement des migrations du Souss Massa.

Dans une approche pluridisciplinaire et internationale de partage des connaissances, ce conclave scientifique se propose de « réfléchir sur des expériences, des savoir-faire et des pratiques entre personnes s’intéressant et/ou impliquée dans les enjeux de la territorialisation des politiques publiques des migrations».

La rencontre permettra aux participants l’échange, le débat, la confrontation, le dialogue, la mise en parallèle de recherches, de pratiques et d’expériences, essentiellement au niveau de l’Afrique du Nord st de l’Afrique de l’Ouest.

Pour les organisateurs « ce le colloque qui s’ouvre aujourd’hui est sans doute un des événements marquants de l’année 2022 tant par sa qualité des nombreux intervenants que par la thématique qui y sera développé ».

Ont pris part à cet évènement Mme Amina Bouayache, Présidente du CNDH, Laura Palatini, Cheffe de Mission OIM-Rabat, Karim Achengli, Président du conseil Souss Massa, Pr. Abdelaziz Bendou, Président de l’UIZ, Pr. Edgar Corzo Sosa, Université de Mexique, Pr. Abdessalam Fizazi, ORMES-Agadir.

Ce colloque sera marqué par trois tables rondes : 1) La gouvernance des migrations mixtes en Afrique du Nord : Défis et ambitions ; 2) Territorialisation des politiques publiques dans le domaine de Migrations et du développement ; 3) Histoire et Mémoire : Pour une patrimonialisation de la question migratoire.

Des participants marocains et étrangers venus de la Turquie, du Sénégal, de la Mauritanie, du Mexique, du Venezuela, de l’Espagne, du Bénin, du Burkina Fasso, du Niger, de Suisse, du Canada,  animeront ces tables rondes et les ateliers programmés par le colloque.

Au programme des témoignages d’immigrants marocains et aficains. Il s’agit de Mustapha Idbihi (ouvrier chez Renault), Jamal Lhoussain (Fondateur de l’Association Migrations et Développement) Thierno Aliou Ba (Ingénieur d’Etat Génie Civil de nationalité guinéenne), Emmanuel Niyokwizgira (membre du Comité Migrations Souss Massa – CMSM, de nationalité burundaise).

En chiffres, le monde compte environ 281 millions de personnes migrantes, soit 36% de la population mondiale, dont 48% des femmes ou des filles, 15% avaient moins de 20 ans. Plus de 80% de ces migrants se trouvent en situation « régulière ». Ils contribuent au développement de leurs pays par des transferts de fonds de l’ordre de 549 milliards USD en 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Share post:

Popular