Agadir : La journée mondiale de l’Eau, une rencontre sur les moyens de gestion des eaux souterraines

Date:

Sous le thème : « Eaux souterraines, rendre visible l’invisible », l’Agence du Bassin Hydraulique de Souss-Massa (ABHSM ) a organisé une rencontre,  à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Eau 2022, afin de mettre l’accent sur les moyens pour assurer une meilleure valorisation des eaux souterraines qui constituent une composante essentielle de l’eau douce disponible et jouent un rôle primordial dans le développement socio-économique, la sécurisation de l’approvisionnement en eau potable et d’irrigation, ainsi que la préservation de l’environnement.

Au cours des dernières années, le développement de l’accès aux eaux souterraines et la persistance d’années sèches ont entrainé une baisse piézométrique et accentuent, par conséquent, la pression sur les réservoirs, ont souligné les participants à cette rencontre, estimant que la gestion de ces ressources est ainsi devenue un enjeu de préoccupation des politiques de l’eau et des travaux de recherche à l’échelle national et local.

Et d’ajouter que compte tenu de l’énorme importance des eaux souterraines, et en particulier à la lumière de l’impact croissant du changement climatique, il est impératif de mettre l’accent sur leur gestion dans un cadre approprié et efficace, de renforcer les connaissances et les capacités d’exploration, afin de remédier à leur exploitation qui se fait souvent en dehors de tout cadre réglementaire ou à l’insu de l’approbation des autorités de gestion et de contrôle des ressources hydriques, et permettre ainsi, de mettre en visibilité l’importance des eaux souterraines en bon état pour le bassin de Souss-Massa.

En vue de réduire la pression exercée sur l’eau souterraine dans le bassin de Souss-Massa, où la population locale est fortement dépendante de cette ressource, plusieurs mécanismes de gouvernance et de gestion ont été mis en place. Dans ce sens, une approche participative impliquant les usagers, les planificateurs et les décideurs, a été privilégiée. Cette dynamique a été couronnée par la signature en 2005 d’un contrat de nappe, le premier au niveau national, et d’une convention cadre en 2007, selon l’ABHSM.

Cette rencontre a été marquée par la présentation des axes stratégiques dédiés à la gouvernance et la gestion des eaux souterraines dans le bassin de Souss-Massa.

Ensuite, une visite a été effectuée à la station de dessalement de l’eau de mer basée à Douira-Chtouka.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Share post:

Popular