Conservation foncière d’El Jadida Un exemple de conduite civique

Date:

fr.Agadir 24/Saoudi El Amalki

D’habitude, on a toujours tendance à déplorer la manière dont l’administration marocaine se conduit avec les populations, à propos de leur service public au quotidien.

Généralement, on est souvent soumis à des comportements peu convenants, marqués par des airs arrogants et hautains à leur égard. Pire encore, dans bien des cas, certains agents administratifs sans nul scrupule, s’adonnent à des actes malsains, au point de vouloir soutirer des « contreparties » pour tel ou tel document servi au demandeur qui lui revient de plein droit.

Ces habitudes à bannir dans les établissements étatiques sont monnaies courantes aussi bien en milieu rural qu’urbain. Fort heureusement, on se réjouit de tomber par-ci, par-là, sur des responsables honnêtes et probes qui transmettent de belles images de ce que devrait être l’administration au service du citoyen. L’exemple viendra d’une institution d’Etat à El Jadida, en l’occurrence : Agence Nationale de la Conservation Foncière du Cadastre et de la Cartographie (ANCFCC). Il importe de citer le modèle illuminé de l’actuel conservateur en passe de mettre sur pied une nouvelle conception de rapport agent/visiteur basé sur l’humilité et la décence.

On est bien délecté de constater qu’on pourrait se rendre dans son bureau sans aucun intermédiaire. Il suffit de frapper à sa porte pour qu’il accueille le visiteur avec toute la disponibilité requise et se penche avec l’écoute et la doigté exigées, à donner suite aux doléances exposées au plus vite, pour passer à d’autres qui attendent leur tour. On se rappelle qu’auparavant, l’accès aux conservateurs dans ce même établissement, était hermétiquement verrouillé depuis déjà le bas de la bâtisse, car il s’y trouvait un agent qui fermait à chaîne le portail en fer, comme si c’était une accessibilité interdite au public.

Aujourd’hui, avec l’avènement du nouveau, ce n’est plus le cas puisque l’issue qui mène à son bureau est libre, sans aucune entrave. On ne peut que s’en exalter, en plus de la conduite beaucoup plus améliorée que par autrefois.

A voir cette attitude qui a complètement changé au mieux , on a l’impression de rêver et de se dire enfin qu’avec des responsables de cette trempe, on a toujours l’espoir de se retrouver avec une administration marocaine digne des grandes Nations où règnent les valeurs de la démocratie et la justice. Pourvu que l’exemple d’El Jadida et bien d’autres certainement, soit propagé afin de couper court aux conduites nocives qui continuent à gangrener dans nos administrations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Share post:

Popular