décès de Simon Lévy ex- parlementaire et Gadiri d’adoption

Date:

Agadir 24        Abdellatif OUAMMOU

J’ai appris, avec profonde tristesse le décès ce Dimanche, de Simon Lévy, ancien élu d’Agadir en 1997 et ex-parlementaire à la chambre des conseillers qui était jusque-là président de la communauté juive d’Agadir.

Ce natif d’Essaouira en 1939; qui est devenu Gadiri d’adoption, a entamé ses études, dans les années 50, dans une école d’ingénieurs à Casablanca, où il a obtenu un diplôme spécialisé en électricité, après avoir été diplômé de l’Ecole Technique du Ministère des Postes, pour s’installer par la suite à Agadir; où il a entamé sa carrière professionnelle, comme technicien spécialisé à l’administration des Postes, Telegraph et téléphone, pour ensuite créer sa propre entreprise spécialisée dans le domaine de l’équipement électrique.

Feu Simon Levy s’est imposé dans la région du Souss en tant qu’acteur économique de renom, et est vite reconnu pour sa compétence, son engagement professionnel, son intégrité, sa noblesse de cœur et son dévouement. Cette réputation professionnelle installée lui a permis d’embaucher pas moins de 1.000 personnes dans son entreprise d’Electricité Générale.

Et, le défunt est resté, tout au long de son parcours professionnel, connu pour son humilité, son humanité et sa simplicité. Il était surtout connu pour être un véritable bienfaiteur et un homme généreux. Ce qui lui a valu l’amour et la sympathie de tous, bien que, de par sa modestie, il continuait à ressentir une réelle gêne, lorsqu’il était appelé à s’exprimer au sujet de ses actions dans le domaine social, humanitaire et caritatif.

Conjointement à son activité professionnelle, Simon Levy s’est engagé en politique depuis 1992, et a longtemps jouit de popularité sans commune mesure, que les habitants d’Agadir lui ont renouvelé leur confiance en tant que Conseiller communal d’Agadir (représentant de la circonscription 39 – Bikaran) en 1997 et en tant que parlementaire à la chambre des Conseillers à l’issue des élections du 5 décembre 1997.

Au-delà de son intérêt pour la politique, Simon Levy était un visage culturel audible, apprécié et écouté, en tant que représentant de la voix de la communauté juive à Agadir.

Dans ce cadre, il a défendu avec acharnement et patriotisme le renouveau de la culture juive marocaine, en tant qu’élément fondamental de l’histoire et de l’identité nationale au Maroc.

Il a notamment défendu avec sincérité, nationalisme et dévouement, la pluralité des composantes de l’identité marocaine, et a fait avec conviction la promotion de la culture judéo-marocaine, qui est une composante essentielle du patrimoine commun à tous les marocains.

Pour beaucoup de Marocains, Simon Lévy représente le modèle du patriote qui a pu et su participer au développement de son pays et de sa ville d’adoption (Agadir). Il était très apprécié, par ceux qui l’ont côtoyé, pour sa gentillesse, son leadership, son savoir-faire, son savoir-être, sa grande piété et son humilité.

Simon Lévy – que Dieu l’accepte en sa sainte miséricorde- est resté véritablement un exemple et un modèle de coexistence des religions, dans cette mosaïque culturelle marocaine, diverse et plurielle, mais aussi pleine d’harmonie, de vitalité et d’humanité.

De plus, Simon Levy représente une preuve éloquente que la coexistence entre les adeptes des religions monothéistes est possible dans l’harmonie et le respect mutuel.

En cette triste occasion, j’adresse à la communauté juive d’Agadir, en particulier, à la famille du défunt, à ses proches et à sa communauté, mes plus sincères condoléances et mes sincères sentiments de sympathie.

A Dieu nous sommes et à Lui nous retournerons. AMEN

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Share post:

Popular