Fatima mallal Figure de l’art Brut du sud -est Marocain. Du tissage des tapis et Hanbels Amazigh, à la renommée internationale de la peinture.

Date:

Agadir 24   _ MOHAMED   DADSI

 

Née à Ighir N’Tamlat , village situé à 15 klm de boumalne Dadès, vers les gorges de Dadès et m’ssamrir.

Le climat artistique de son entourage, surtout  l’encouragement de son frère Mouha mallal, peintre, compositeur interprète, scénariste, poète et professeur d’art plastique ; la falaise de Tamlat avec ses roches dorées ont nourrit en cette femme, l’éveil à la beauté artistique, esthétique, dans son cadre naturel et dans cette terre généreuse.

Figure d’une femme singulière, analphabète, audacieuse, dotée d’une personnalité forte.

Dans un témoignage à son  égard au site Agadir 24 ; son frère Moha mallal retrace le parcours artistique de sa sœur Fatima ; en précisant que cette dernière a vécu dans  un milieux enclavé, conservateur, privée de toute instruction scolaire comme toutes les filles du village, qui n’avaient  comme seule activité ajoute-t-il que de  désherber  les champs  pour la nourriture des bêtes et s’occuper de la cuisine à la maison.

«  Nous étions 12 garçons dans une petite école de notre «  Douar »déclare, Mouha : « à l’àge de 6 ans , j’étais épaté par la décoration de la classe, ce qui a fait naitre en moi, l’envie de dessiner . mes dessins et petits tableaux à cet âge ,ont impressionné ma sœur Fatima, et s’était, affirme-t-il , en plus des spécificités culturelles «  couleurs et dessins » des tapis et hanbels ;  le déclencheur et l’éveil de ses potentialités artistiques et créatives » .

Assurée de notre plein appui, « mon père et moi », fatima , franchi la grande porte de l’art brut, ajoute-t-il.

Ces encouragements , ont motivé Fatima à réaliser des œuvres spontanées, sensorielles avec un style de fraicheur et de simplicité, ce qui lui à valu une renommée nationale et internationale conclut-il.

La falaise de Tamlate  avec ses roches érodées surnommée « vallée des doigts des singes » est présente dans ses toiles.

Aussi, Le symbole de la femme et l’homme Amazighs est omniprésent dans ses tableaux ce qui leurs donnent, un charme, une originalité et une identité purement Amazigh.

Fatima vit dans son jit «  Ighir N’Tamlat »,  atelier d’expositions de ses toiles et lieu culturel d’accueil d’artistes et d’invités ; sur une falaise réputée par ses paysages rocailleux notamment « les doigts des singes » proche des gorge de Dadès et du Toudgha et aussi de jbel Saghro et de la vallée des roses.

Figure d’une femme singulière, analphabète, audacieuse, dotée d’une personnalité forte dans une terre généreuse et hospitalière.

Appréciée de tous et admirée par de grands écrivains Marocains et étrangers . Fatima marnissi lui a consacré des passages dans ses ouvrages « les sindbads du Maroc » ainsi que Cyntha Beker dans son ouvrage « l’art Amazigh au Maroc ».

 une artiste suisse, fascinéé par  le style de Fatima, a décidé d’orienter ses efforts et de les stimuler vers la célébrité, en lui facilitant d’exposer ses toiles pour la première fois en Suissse en 2002 ,ce qui l’a encouragé à exposer aussi en France, Espagne, l’Allemagne, New york  Bahreyne …..sans oublier ouarzazat, zagora, casablanca et Agadir.

Fatima mallal vit toujours dans son joyau et super maison d’hôte , dans une vallée verdoyante du Dadès.

 Une femme pleine d’enthousiasme, d’accueil et d’hospitalité. une personne généreuse de qualités et d’actions humaines, qui a sacrifié son intérêt personnel pour le bien-être de son douar, tout en s’adonnant toujours au talent de la peinture.

 

 

  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Share post:

Popular