La cavalcade magistrale !

Date:

fr.Agadir 24/Saoudi El Amalki

 

Faut-il se contenter de ce qui se fait en ville, à travers le PDU, après quasiment cinq années de travail assidu ? En cette cadence effrénée qui se meut à grandes enjambées, on est bien loin de rassasier toutes les appétences.

Il semble alors que l’enchaînement continuel du projet Royal, joliment amorcé par le prédécesseur et repris de main de maître par le successeur, se passe de manière fluide et mirifique.

Sans nul doute, promue au statut métropolitain, la candidate catapultée aussi à un registre Royal Centralisé, la ville est en passe de s’ériger en charnière de choix par son trend pharaonique, entre le Sud incarné par le port-Atlantique de Dakhla et le Nord reflété par le Tanger-Med.

En fait, le rôle médian que revêt cette Centralité est d’autant géostratégique qu’il aura besoin de stratège aguerri et de collectif polyvalent, à même de relever le challenge. Elle est bien révolue, l’ère où le décideur incivique était plutôt intéressé par ses propres aubaines, sans se soucier des intérêts suprêmes de la ville ni de la citoyenneté.

Ces ripoux se sont donc empli les comptes et épongé les dettes aux dépens des deniers publics.

Il n’y aura donc plus de place pour ces véreux dans cette ville sinistrée en gestation féconde. Hormis les renégats et les nihilistes, nul n’oserait contester la mutation profonde qui s’instaure au grand jour, dans la ville d’Al Inbiâte, en termes de structuration de fond en comble, d’industrialisation, de numérisation, d’investissementisation.

Il ne fait pas de doute que la visite Royale du février 2020 a insufflé une impulsion certaine au sein des veines de la cité, à travers la mise en train du PDU sur les divers compartiments en rapport direct avec le cadre de vie des citoyens au quotidien, en particulier les supports de mobilité, les aires de loisirs et de détente, les espaces d’art et de culture, les sites de patrimoine et de souvenir.

La prise de conscience s’est vite déclenchée à l’esprit de la communauté locale, après s’être longtemps plainte de l’exclusion à laquelle fut soumise Agadir à la différence de ses paires du royaume.

L’intérêt du Souverain porté à cette cité ressuscitée de ses cendres, aura aussi mis en branle l’Institution et l’Organisme sous leurs multiples formes, attisé la mobilisation autour de ces projets structurants et incité à aspirer à des prouesses futures. Actuellement, à l’aune de la dimension universaliste qu’elle s’assigne, Agadir, sous sa nouvelle locomotive agissante, ambitionne de précipité sa métropolitanité et sa prodigalité, tout en assurant le bien-être et justice sociale et spatiale des populations du chef lieu et partant de toute la région de Souss Massa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Share post:

Popular