Petit poème en monticule dédié à mon ami: Mohamed Farid

Date:

Agadir 24

Du
Haut
Du mont
J’étends serein
Mon regard percer
Ce firmament intriguant
Méditer les horizons, soudain
Le coeur ivre se livre aux délices
Et l’ esprit se délivre de ses délires
Se libère des jougs, se récrée de ses jeux
Vivre l’instant à l’épouisement raviver l’instinct.

Ayad Alahyane
Mai 2023

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Share post: