REVUE DE PRESSE

Date:

Le Matin

Exploration gazière : la société britannique Chariot annonce une importante découverte au large de Larache

Importante découverte de gaz au large de Larache. C’est ce qu’a annoncé ce lundi la société britannique Chariot qui opère dans cette zone, en précisant qu’il s’agit du résultat du puits d’évaluation et d’exploration Anchois-2 qui fait partie du projet gazier Anchois dans le cadre du permis Lixus Offshore. Chariot détient une participation de 75 % dans ce projet, contre 25% pour l’Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM).

« Je suis ravi d’annoncer que Chariot, en plus d’une opération de puits d’évaluation réussie, a fait une découverte de gaz importante au puits Anchois-2 qui dépasse largement nos attentes », a déclaré, à cette occasion, Adonis Pouroulis, PDG par intérim de Chariot.

« Le puits Anchois-2 a été foré en toute sécurité et efficacement à une profondeur totale mesurée de 2.512 mètres par la plate-forme de forage Stena Don dans 381 mètres d’eau », indique la société dans un communiqué. « Une évaluation complète du puits a été entreprise par diagraphie filaire, y compris une évaluation pétrophysique, des tests de formation souterraine, y compris des pressions de réservoir et un échantillonnage de gaz, des carottes latérales et des profils sismiques de puits de forage », ajoute la même source.

La société note que l’interprétation préliminaire des données confirme la présence d’accumulations importantes de gaz dans les objectifs d’évaluation et d’exploration du puits Anchois-2 avec une contribution nette calculée de gaz totalisant plus de 100 m, comparativement à 55 m dans le puits Anchois-1 original. Des réservoirs de haute qualité ont été rencontrés dans tous les sables gazeux, relève-t-elle.

« Une analyse plus approfondie sera entreprise pour bien comprendre les implications positives sur les ressources gazières dans le champ élargi d’Anchois et l’ampleur du développement gazier potentiel et sur la réduction des risques de nombreuses perspectives d’exploration de matériaux supplémentaires dans la zone de licence de Lixus avec des attributs sismiques similaires à ceux de la découverte d’Anchois, maintenant considérés comme à faible risque », indique Chariot.

Le puits sera désormais suspendu en vue d’une future rentrée et achèvement potentiels en tant que puits de production dans le cadre du développement du champ. La plate-forme Stena Don se déplacera ensuite vers le puits de découverte de gaz Anchois-1 pour effectuer des opérations de rentrée dans le but d’évaluer l’intégrité du puits foré précédemment et, en cas de succès, de fournir un futur puits de production potentiel pour le développement du domaine.

 

Aujourd’hui Le Maroc

Fairmont Taghazout Bay lance son offre wellness «Soul, Body and Mind»

 

Niché au cœur de la baie de Taghazout, au bord des premières vagues de l’océan Atlantique, Fairmont Taghazout Bay accueille ses visiteurs dans un cadre holistique hors du commun pour des séjours autour du bien-être, de la méditation, du surf et du yoga.
Conçu pour retrouver son équilibre et éveiller ses sens, ce temple de bien-être de trois niveaux avec des espaces verts, jacuzzis et saunas en extérieur offre une carte de soins gourmande et exclusive à base de produits cosmétiques organiques. L’expérience Fairmont Spa est orientée autour de 3 piliers essentiels : Relaxation, Régénération et Energie.
Fairmont Spa propose un voyage sensoriel exceptionnel inspiré des bienfaits de la nature et de la région de Taghazout Bay pour se ressourcer et se régénérer tout au long de l’année. Détente et remise en forme sont au rendez-vous au programme Wellness du Fairmont Taghazout Bay.

Etendu sur 1.800 m², Fairmont Spa est un lieu de relaxation euphorisant et unique. Elaboré dans un design authentique et innovant, le Spa offre des services développés en matière de soins, rituels de hammam, de massages et de fitness. Ainsi, Fairmont Spas’associe à des marques de renom telles que Moroccan Rituals pour le rituel du hammam et Natura Bissé pour les gammes de soins. Pour accueillir l’année 2022 en beauté, Fairmont Taghazout Bay lance son offre bien-être «Soul, Body and Mind». Un séjour de minimum 3 nuitées avec un programme riche en bienfaits thérapeutiques.
Toujours dans une optique de bien-être, Fairmont Taghazout Bay met à la disposition de ses clients son surf club original pour profiter de cours de surf tout au long du séjour. Hormis les cours dispensés à la plage de l’hôtel, Fairmont Taghazout Bay a programmé des journées découverte dans les plus beaux spots de la région, de la plage d’Imesouan à Banana point, en passant par tous les spots de surf de la destination : Tamri, Boilers, Draculas, Donkey’s beach, Devil’s Rock, Spiders…

 

Bayane Al Yaoum

Gaz naturel: Le Conseil de la concurrence rend un avis défavorable au projet de loi n° 94.17. Le Conseil de la concurrence a émis un avis défavorable au sujet du projet de loi n° 94.17 relatif au secteur aval du gaz naturel au Maroc et portant modification de la loi n° 48.15 relative à la régulation du secteur de l’électricité. Dans son avis concernant le projet de loi n° 94.17, « le Conseil de la concurrence recommande la reprise de la rédaction du projet de loi en vue de l’harmoniser avec les règles relatives au libre jeu de la concurrence, telles qu’édictées par la loi n° 104.12 relative à la liberté des prix et de la concurrence ».

 

Maroc Le Jour

Bensaid s’enquiert de l’état des infrastructures culturelles à Agadir. e ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid, a effectué, vendredi à Agadir, une série de visites de terrain pour s’enquérir de l’état des infrastructures culturelles dans la ville. Ce déplacement s’inscrit dans le cadre du programme du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication se déclinant en une série de visites dans différentes villes et provinces du Royaume, afin de prendre connaissance et s’arrêter de visu sur l’état des infrastructures culturelles ainsi que l’avancement des chantiers en cours.

 

Al Massae

Automobile: plus de 175 mille unités écoulées en 2021 (AIVAM). Les ventes de voitures neuves au Maroc se sont élevées à 175.360 unités au titre de l’année 2021, en hausse de 5,7% par rapport à 2019, a annoncé, jeudi, Adil Bennani, président de l’Association des importateurs de véhicules automobiles au Maroc (AIVAM). Par segment, le nombre des nouvelles immatriculations de véhicules particuliers (VP) s’est établi à 154.123 unités, en progression de 4%, tandis que celui des véhicules utilitaires légers (VUL) s’est situé à 21.237 unités (+20%), a précisé M. Bennani lors d’une conférence de presse virtuelle consacrée au bilan 2021 et aux perspectives du marché automobile en 2022. La marque « Dacia » domine toujours le segment des VP, avec une part de marché de 28,6%, soit 44.029 nouvelles immatriculations, suivie de Renault qui a écoulé 20.386 nouvelles unités (part de marché de 13,2%), de Peugeot (12.230 véhicules et part de marché de 7,9%) et de Hyundai (12.008 unités et 7,8% en part de marché).

 

Aujourd’hui Le Maroc

M-wallets : La déferlante des établissements de paiement. Le match du mobile paiement est pratiquement déjà scellé. Les derniers chiffres sur les M-wallets sont édifiants. Sur un total de 2,44 millions de comptes ouverts au Maroc, les établissements de paiement accaparent la quasi-totalité, soit 2,14 millions de comptes. Autrement, sur chaque 18 comptes ouverts par les clients au cours des mois qui ont suivi la crise sanitaire, 12 comptes l’ont été dans un établissement de paiement au détriment des établissements bancaires. Les observateurs et les professionnels du marché expliquent ce franc succès par les restrictions sanitaires ainsi que par la stratégie de communication et marketing très agressive mais surtout la proximité de ces établissements avec les clients.

Falsification de pass vaccinaux: deux infirmiers et deux brigadiers de police interpellés. La brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a interpellé, entre les 3 et 5 janvier, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), cinq individus, dont un repris de justice, deux infirmiers et deux fonctionnaires de sûreté (brigadiers de police), pour leur implication présumée dans une affaire de trafic de drogue, d’atteinte aux systèmes de traitement automatique des données et falsification de pass vaccinaux. Cette opération sécuritaire conjointe a permis l’interpellation d’un fonctionnaire de police exerçant au district de sûreté de Mehdia et d’un infirmier en flagrant délit de transport de 338 kg de chira à bord d’un véhicule léger à Timahdite. Les recherches et investigations menées dans le cadre de cette affaire ont permis aussi l’interpellation du propriétaire du véhicule et un policier relevant du commissariat de Karia Ba Mohamed, outre un infirmier-major exerçant aux environs de Taounate, pour leur implication présumée dans ces actes criminels

 

L’Opinion

CAN 2021 : Les Lions de l’Atlas et Les Lions de la Teranga entrent en lice ce lundi

C’est la deuxième journée de la CAN 2021. Elle est spéciale. L’équipe nationale entre en lice sous le signe de l’inquiétude depuis l’annonce des joueurs forfaits pour le match Maroc-Ghana. Déjà, une certaine appréhension régnait. Elle s’est amplifiée depuis. On espère que sur le terrain nos Lions vont éteindre cette inquiétude et cette appréhension. Alors qu’approche le rendez-vous de 17h00, l’excitation et le stress  prendront place aussi bien au niveau des joueurs, du staff que des supporters marocains. D’autres matches sont au programme de ce lundi. En voici les détails :
-14h00: Sénégal vs Zimbabwe

 

Hespress

 

Covid-19 : La nouvelle vague aggrave la propagation de la pandémie parmi les cadres de santé

Alors que le Maroc s’approche du pic de la quatrième vague de la pandémie du coronavirus, en raison de la propagation rapide d’Omicron dans les grandes villes, des sources professionnelles ont enregistré une hausse de contaminations parmi les cadres de santé travaillant en première ligne pour affronter l’épidémie.

Des sources de Hespress ont mis en garde contre la forte incidence du Covid-19 parmi les cadres de la santé ces derniers jours, en raison des grandes frictions avec les citoyens dans les centres de santé et les hôpitaux publics, compte tenu de la pression dont ces institutions sont témoins à la lumière de la situation épidémiologique « alarmante ».

Les mêmes sources professionnelles s’étonnent que « le ministère de la Santé et de la Protection sociale ne fournisse pas de médicaments de traitement aux professionnels », appelant à allouer un stock stratégique de médicaments à cette catégorie en raison des pénuries dans les pharmacies, soulignant que « les médecins, les infirmières, les techniciens et les administrateurs sont censés bénéficier de ces médicaments de manière positive.

A cet égard, Habib Kroum, militant de la santé, a déclaré que « les cadres de santé ont recommencé à souffrir des conséquences de la vague épidémique actuelle, car la pression subie par les hôpitaux publics ces jours-ci a provoqué une augmentation des contaminations chez les médecins, infirmières et administrateurs dans les centres de santé ».

Kroum a ajouté, dans une déclaration à Hespress, que « les centres hospitaliers universitaires enregistrent des dizaines de blessures parmi les cadres de santé au cours des derniers jours », expliquant que « les contaminations n’excluent plus aucun des intérêts techniques dans les hôpitaux ».

« Le ministère accorde un congé de maladie à chaque cadre de santé qui attrape le coronavirus jusqu’à ce qu’il soit complètement guéri, ce qui fait fonctionner les autres cadres au milieu d’une pression énorme compte tenu du nombre élevé de contaminations quotidiennes au coronavirus, sachant que le secteur souffre déjà de une grave pénurie de ressources humaines », a-t-il ajouté.