Tiznit-Technopark : Implantation d’un nouveau site en 2023-2024

Date:

Après les 5 sites opérationnels : Casablanca, Rabat, Tanger, Agadir et la Cité de l’innovation Souss-Massa, le réseau du Technopark compte s’élargir davantage à travers trois nouveaux sites qui verront le jour en 2023-2024, a annoncé à Casablanca, sa Directrice générale (DG), Lamiae Benmakhlouf. Il s’agit de 3 nouveaux sites au niveau des villes d’Oujda, Tiznit et Fès en forme de « pool de tech ».

Cet élargissement, a-t-elle expliqué, s’inscrit dans le cadre de la stratégie du Technopark dont l’objectif est de développer le nouveau modèle à travers l’ensemble du Royaume.

Quant au choix des villes pour installer un nouveau site,Selon Mme Benmakhlouf le choix des nouveaux sites « se base, en premier lieu, sur la sollicitation de la région, son potentiel et sa contribution au PIB national, dans le cadre d’un partenariat public-privé ».

Pre, Technopark a pour mission d’accompagner les startups et les très petites entreprises (TPE) dans le développement de leur business, en mettant à leur disposition une palette diversifiée de services qui s’adaptent à leurs besoins et aux contraintes de leurs secteurs d’activité (hébergement, coaching, formation, accès au financement, accès au marché, visibilité et réseau), a expliqué la DG.

Le Technopark, premier incubateur d’entreprises technologiques au Maroc a pour ambition d’être un fédérateur national et régional de l’entrepreneuriat et de l’innovation, a-t-elle souligné. Pour ce faire, Technopark accorde un intérêt particulier à l’accompagnement des startups via la mise en place d’une nouvelle offre de services permettant d’accompagner les porteurs de projets, TPE et startups durant les différentes phases.

Selon la DG de Technopark, le défi majeur auquel font face les startups est l’accès au marché et l’opportunité de bénéficier des commandes, surtout à l’international, notant que Technopark accompagne ces startups sur ce volet à travers la participation aux foires et salons internationaux et le networking.

“L’accès au financement constitue également une contrainte majeure devant les startups”, a fait remarquer Mme Benmakhlouf, ajoutant que Technopark organise des sessions d’information autour de l’éducation financière et des différents programmes d’aide au financement existants, assiste les startups/TPE dans leur ingénierie financière et mobilise les aides financières les plus adéquates qui répondent au mieux aux besoins des startups/TPE (Innov Invest, Intelaka, fonds de capital-risque…).

A travers ses cinq sites opérationnels (Rabat, Casablanca, Agadir, Tanger et la Cité d’innovation de Souss-Massa), Technopark revendique un total de 450 startups résidentes en permanence et un turnover annuel de 25-30%, afin de permettre aux nouvelles startups créées de s’installer au Technopark.

En l’espace de deux décennies, Technopark a permis d’accompagner quelque 3.000 entreprises innovantes et créé́ plus de 15.000 emplois directs et indirects, avec un taux de réussite des startups de 86% après 18 mois d’incubation et un taux de pérennité de 89% au-delà de 5 ans d’accompagnement.

“Ces résultats sont le fruit de la qualité de l’accompagnement et des services de proximité que le Technopark offre aux startups et aux TPE”, se félicite Mme Benmakhlouf.

Sur le registre de la qualité, Technopark, certifié ISO 9001 depuis 2013, œuvre à développer son expertise et sa qualité de service et veille à mettre à la disposition de sa communauté un univers de travail propice à l’innovation et un écosystème d’exception pour l’accès au financement et au développement des affaires.

Parallèlement à l’ancrage du Technopark dans son environnement marocain et africain, le MITC est aujourd’hui un membre actif de l’association internationale des parcs scientifiques et technologiques IASP (International Association of Science & Technology Parks) qui regroupe 400 membres de 70 pays à travers le monde.

(Avec la MAP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Share post: