2 millionième passager fêté en pompe.. Une hausse qui se confirme de plain fouet

Date:

fr.Agadir 24

 

Saoudi El Amalki

L’Office National des Aéroports (ONDA) avec le Conseil Régional du Tourisme d’Agadir Souss Massa (CRT) ont mis le feu et créé le panache dans l’enceinte de l’aéroport de la première cité balnéaire du royaume.

 

L’occasion étant de fêter une actualité de taille, ce samedi 25 novembre, à travers la descente sur terre de la destination, de la deux millionième passagère, à un peu plus d’un mois de la fin de l’année 2023. En foulant le sol, l’heureuse touriste de Pologne, à bord de l’avion de la compagnie aérienne Swissair n’en revenait pas, face aux égards pompeux dont elle fut l’objet, corps et âme. L’accueil était de bout en bout, d’un mirifique faste, depuis la passerelle de l’appareil au dalot de l’inauguration protocolaire, sur un tapis rouge chatoyant et sous les flashes de la myriade de journalistes qui perpétuaient cette arrivée somptueuse.

 

Le rituel coup de ciseaux de Salahddine Benhammane, président du CRT et de la touriste guillerette, eut enclenché la liesse parmi la présence notamment Abdelhak Chahli, président de l’Association Régionale d’Industrie Hôtelière d’Agadir (ARIHA) et des responsables locaux de l’ONDA, sous les sons crépitants de la troupe de folklore … A voir cette allégresse de fête qui se dessinait dans ces espaces joliment pavoisés pour la circonstance, au sein de l’aéroport plein à craquer, on a envie de se rassurer sur la reprise en puissance du tourisme, amoindri par la frappe des années de pandémie.

 

Il ne fait pas de doute qu’à ce rythme soutenu des arrivées, à de chiffres galopants, devançant ceux de 2019 de 11% à pareille période et de 33% par rapport à l’année écoulée, la prouesse ne ferait que récidiver de plus belle.

De nouvelles lignes aériennes connectant l’édifice aéroportuaire, devenu trop exigu pour le flux débordant de touristes, à nombre de villes européennes, en particulier une destination tel que Riga en Lettonie, viennent conforter cette embellie en montée affirmée. Rubis sur l’ongle, on se serait sans doute, réjoui du fait que cette bâtisse portant le nom d’une gloriole nationale, en l’occurrence Al Massira, sera soumis à une forte opération d’extension et de refonte des installations terminales pour relever le volume capacitaire à plus de cinq millions de passagers par an. En attendant, on savourera du côté du CRT, en parfaite harmonie avec l’ONDA, cette belle performance, sous les yeux pétillants de leur staff, tout particulièrement, la jeune Lamia, constamment au four et au moulin. Il faut bien dire qu’avec un journée ensoleillée en saison de froid de canard qui sévit actuellement en Europe, il y a lieu de se mettre au diapason de ces opportunités pour le secteur en pleine floraison.

LAISSER UN COMMENTAIRE