Hommage au chantre amazigh, Lahoucine El Baz Un parcours digne des grands artistes

Date:

fr.Agadir 24/ Saoudi El Amalki

 

Dans l’ambiance festive du jour de l’an amazigh et l’allégresse des grandes foules à la prestigieuse esplanade Al Amal d’Agadir, les organisateurs du show final animé par une pléiade d’artistes de la région, ont bien jugé bon de rendre un vibrant hommage à l’une des figures emblématiques de la chanson amazigh qui a roulé sa bosse dans la musique des Rouaïss, durant des décennies, en l’occurrence Raïss Lahoucine El Baz. Natif de la localité du Haut-Atlas, Imin n’tanout, relevant de la province de Chichaoua à des kilomètres de la cité ocre.

Très apprécié par les amateurs de la musique des Rouaïss, Lahoucine El Baz excelle par les prestations limpides et attrayantes depuis des lustres. C’est un excellent choix à l’égard d’un zénith de la chanson authentique qui puise des les textes poétiques dans le répertoire classique des Rouaïss au renom et au prestige mirobolants tel L’haj Belaïd à la célébrité universelle.

En cette festivité annuelle qui coïncide cette année par la solennité du jour de l’an amazigh par le Souverain en tant que jour férié rémunéré, Lahoucine El Baz a été fêté dans les grands honneurs par la capitale du Souss, représentée par le Wali de la région. Un geste de haute teneur de considération et estime pour le long itinéraire bourré de prestances et de sacrifices de l’une des sommités aguerries et chevronnées de la musique amazighe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Share post:

Popular